Océanie

VOL SANTIAGO-SYDNEY

Ecrit dans la nuit du 23 au 24 novembre 2014

Pour rejoindre la Nouvelle Calédonie depuis le Chili, nous avons fait étape à Sydney. Le vol d’une durée estimée de 14h05 est finalement parti de Santiago avec 45mn de retard. Salomé était, en rentrant dans notre 747 de la Quantas, un peu déçue d’être au fond de l’avion entre les deux allées latérales alors qu’elle espérait avoir un hublot à l’étage (mais ces places sont réservées au business class).

DSC03385

Cependant, chaque siège disposait d’un écran individuel avec une sélection d’une cinquantaine de films pour les enfants ou pour nous, parfois en français, ainsi qu’une sélection de musiques au style varié. Pour ma part, j’ai suivi 4 films, The artist, Skyfall, A most wanted man et Grace de Monaco.

Malgré la durée qui nous faisait peur au départ, le vol m’a semblé relativement court grâce au grand confort de ce vol. Les repas étaient par ailleurs d’un très bon standing avec un choix de 2 plats pour chacun des deux repas auxquels nous avons eu droit.

Steph et les filles, elles, ont réussi à dormir un peu dans l’avion. Mais avec cette tentation de regarder des dessins animés autant qu’elles le voulaient, Salomé et Marie-Lou ont tardé à s’endormir !

Le vol, finalement, a mis 13h50 pour rejoindre Sydney sous une chaleur humide.

Valéry

 

GERER 10 HEURES DE DECALAGE HORAIRE

Ecrit le 25 novembre 2014

Comme je l’ai dit précédemment, il existe 10 heures (ou 14 heures dans le sens ouest-est) de décalage horaire entre le Chili et l’Australie, qui est à la même heure que la Nouvelle Calédonie.

Afin de nous reposer dans un bon lit durant le trajet, nous avons souhaité nous arrêter une nuit dans un hôtel de Sydney, avant de reprendre un avion pour Nouméa.

C’était sans compter sur notre organisme qui ne permet pas à tout un chacun de dormir une nuit complète à n’importe quelle heure de la journée ! Quand nous nous sommes mis au lit à Sydney, il était 21h heure australienne … mais 7h du matin, heure chilienne. Je me suis donc réveillé 2h30 plus tard, incapable de me rendormir malgré un déficit flagrant de sommeil (mais ce qui m’a permis d’écrire l’article précédent). Steph et les filles, elles, ont résisté quelques heures de plus mais à 3 heures du matin, tout le monde était prêt pour affronter la journée.

La nuit suivante à Nouméa a été nettement meilleure avec un coucher à 19h45 pour les filles et 20h35 pour les parents (nous n’avons pas pu résister davantage). La sieste de l’après-midi a été nécessaire mais avec un réveil, très difficile, en particulier pour Salomé. A 4h15 du matin pour nous et 5h pour les filles, nous étions réveillés. Comme la vie en Nouvelle Calédonie est décalée vers le matin (la rue s’anime à 6h mais s’éteint à 18h30, aux heures du soleil), ce réveil matinal n’était pas un réel problème.

Les deux nuits suivantes ont confirmé notre adaptation au nouvel horaire. En somme, cette adaptation a été plus rapide que prévue. Nous comptions sur une bonne semaine!

Valéry

One thought on “Océanie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *