Tasmanie

LA TASMANIE EN BREF

Ecrit le 27 janvier 2015

La Tasmanie est une île située à environ 250km au sud de l’île principale que tout le monde connaît. Comme nous sommes dans l’hémisphère sud, le climat est donc plus frais que sur la grande île. En moyenne, en été, les températures maximales avoisinent les 23°C tandis qu’elles atteignent 12°C au meilleur de la journée en hiver. En dehors des zones de relief, on observe assez peu de différence entre les régions. En revanche, selon l’endroit où l’on se trouve sur l’île, les précipitations ne sont pas les mêmes. L’est est sec (vignes, oliviers, abricotiers) tandis que les reliefs et la côte ouest sont humides (fougères arborescentes).

La Tasmanie, grande comme 2 fois la Belgique, rassemble peu d’habitants (500,000). On retrouve de grandes zones désertes, principalement en dehors des côtes (à 10km des côtes, il n’y a plus personne) et sur la partie ouest qui regroupent plusieurs parcs nationaux. Cette île possède en effet de nombreux parcs nationaux : proportionnellement à sa taille c’est la région qui en possède le plus.

Pour finir le volet démographique, comme observé à Sydney, la Tasmanie semble avoir une fécondité importante. Il n’est pas rare de rencontrer des familles à 4 ou 5 enfants. Signe d’une vie paisible ou d’une mère qui reste au foyer ?

Valéry

 

L’ECOLOGIE EN TASMANIE

Ecrit le 27 janvier 2015

On ressent en arrivant en Tasmanie comme c’était déjà le cas en Nouvelle Zélande que le pays prête une grande attention aux déchets. On ne retrouve aucun papier sur les trottoirs bien qu’il y ait peu d’agents d’entretien. La population semble avoir l’habitude de jeter ses déchets dans les poubelles. Un tri est par ailleurs effectué avec une séparation de ce qui est recyclable (papier, carton, verre, plastique), des autres déchets courants. Quand nous avons logé chez l’habitant, un tri pour le compost était par ailleurs prévu.

A côté de ça, comme c’est le cas aux Etats-Unis, personne ne roule à vélo ni en ville ni en campagne alors que le pays pourrait s’y prêter. Au lieu de ça, presque tout le monde roule en 4×4, pick-up ou autre véhicule polluant.

DSC05059

Il est vrai que de nombreuses routes non asphaltées existent en Tasmanie. On retrouve même des 4×4 roulant à vive allure, mais loin de nous tout de même, sur les longues plages de sable que nous empruntions. C’est le règne de LA voiture. Le coût du carburant peut bien-sûr expliquer cela : 90 centimes d’euro le litre pour l’essence et autour d’un euro pour le diesel pour un coût de la vie globalement plus élevé qu’en France.

Valéry

 

 

 

 

15 thoughts on “Tasmanie

  1. Tes 30 ans tu étais en Nouvelle Zélande, tes 42 ans en Tasmanie, une deuxième occasion de fêter, en été, ce 17 janvier .

    on t’embrasse chaudement

    papa , maman

  2. Bonjour Stéphanie, Valéry et les enfants,

    Tout d’abord merci pour votre carte postale de Patagonie. Elle nous est arrivée il y a quelques jours seulement. Nous étions très touchés et notamment Jean Pierre, vous l’imaginez bien. Et puis merci aussi pour toutes ces belles images qui ont éclairé nos jours si tristes en France en raison de l’atrocité des évènements qui viennent de se passer. Et enfin nous souhaitons un très bon anniversaire à Valery (si je ne me trompe pas de date…).
    Au plaisir de se revoir.
    On vous embrasse très fort
    Marlène et Jean Pierre

  3. Très bon anniversaire Cousin !
    Pour toi c’est déjà le 18 janvier mais ici nous c’est encore le 17 ; la Tasmanie, bel endroit pour fêter son anniversaire, bravo 😉

    Profitez bien des derniers jours de voyage !
    Bises
    Giovanna, Olivier, Antoine & Sandrine et Lola !

  4. La Tasmanie…le bout du monde (le pen ar bed)…et le bout de votre chemin aventureux !! Bravo pour toutes ces belles vues, ces récits écrits à quatre mains qui nous ont fait partager votre périple: on était ainsi, un peu, à vos côtés… SAUF pour les anniversaires: Marie Lou en Equateur, Salomé en Argentine et Valéry en Tasmanie. Nous n’avons pu envoyer que des SMS…qui ont franchi les mers et les continents.
    Bonne fin de parcours…ramenez la voiture…elle est pas mal!!!
    Bisous. Mariphil

    • Malgre des problemes d’ordinateur et des acces difficiles a internet, nous essaierons de publier encore quelques articles avant la fin du voyage qui approche.
      Merci pour vos commentaires riches et qui nous relient a la France.

  5. Bonne et heureuse année 2015. nous vous souhaitons qu’elle se passe et se termine aussi bien qu’elle a commencé pour vous et bon anniversaire Valéry. Désolé d’avoir si peu eu le temps de vous écrire mais nous parlons souvent de vous et de vos vies d’aventuriers………..Merci de nous faire partager vos découvertes . Il y aura de quoi raconter à votre retour! Nous avons revisité grâce à vous quelques endroits que nous avions beaucoup aimés aussi (Otavalo, Sidney, les forêts de Nothofagus, l’ile des pins…(j’ai travaillé sur le projet du centre Jean Marie DJIBAOU il y a 20ans)) que de beaux souvenirs, que le quotidien est loin…………Vivement la retraite pour en faire autant, c’est long, c’est long !
    Les filles ont bien changé et elles sont toujours aussi souriantes, il faut dire qu’avec des parents aussi sympas qui leur offre de telles vacances, elles ont de quoi être ravies. Profitez, profitez, profitez en un maximum…………et ramenez nous le printemps.
    Bises à vous quatre
    Philippe et Jean Paul

  6. Prenez garde à vous, attention de ne pas vous laisser enrôler…il paraît qu’en Australie, il y a pas mal de camps gourous!!
    Bises

    JPaul

  7. Ce fut un grand bonheur que de vous suivre durant ces 6 mois de pérégrinations dans l’hémisphère sud.
    De cette visite en profondeur de toutes les merveilles, il est difficile d’indiquer des préférences, chaque étape a son charme, les photos sont vivantes et amusantes ; les textes très riches en informations ont permis de découvrir ces régions inconnues de nous, leurs habitants, leurs coutumes et la faune étrange de ces contrées.
    Chaque fois que nous ouvrons le blog c’est toujours le même plaisir que nous éprouvons.
    On vous souhaite un bon retour, la tête pleine de toutes ces beautés visitées.
    Les Chtis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *