Brésil

APRES LE MONDIAL, LES ELECTIONS

Ecrit le 30 septembre 2014

C’est l’expression que nous a sortie notre logeuse de Rio pour évoquer la phase actuelle que connaît le Brésil. En effet, après l’engouement des médias brésiliens pour la Campeonato do Mundo de futebol, depuis la fin de la finale opposant l’Argentine à l’Allemagne, tous les médias parlent des élections qui auront lieu le 5 octobre dans tout le pays. Ces élections concernent le futur président mais aussi les députés fédéraux et les gouverneurs de chaque état. L’actuelle présidente, Dilma, qui a succédé à Lula, se représente et sera opposée notamment à une candidate Marina Silva qui monte dans les sondages. Cette personne est candidate suite au décès accidentel (en avion) au printemps dernier du n°1 du parti. Quelle histoire pour cette femme !

Tous les moyens sont bons pour influencer l’électeur : la télévision mais aussi sur la route, toutes sortes de véhicule avec d’énormes hauts-parleurs embarqués : de petites voitures, des combi volkswagen ou même des side-cars (remarquez le gros haut-parleur à côté du motard) !

DSC01689

DSC01770

Mais il se dit aussi qu’il existe d’autres moyens illégaux de forcer le résultat du vote : certains candidats achèteraient les voix des électeurs avec de l’argent sonnant et trébuchant. Plusieurs personnes nous ont rapporté que la corruption était présente ici à tous les étages de la société, et dans tous les domaines, notamment dans l’éducation et la santé publiques. Dans les faits, beaucoup d’argent distribué par le pouvoir disparaitrait avant de parvenir aux citoyens. Cette corruption semble entretenue par les grosses inégalités de richesse dans le pays. En effet, depuis notre arrivée, nous constatons la présence de Brésiliens qui s’en sortent plus ou moins, et à l’inverse d’autres personnes qui vivent de façon très modeste voire très précaire si on en juge par l’étendue des favelas aux alentours de Rio et de Salvador, et le nombre de personnes dans les grandes villes dormant dans la rue. Il semble qu’il n’existe pas la même solidarité qu’en Equateur …

En tout cas, si le battage médiatique bat son plein, la population semble vraiment résignée sur la suite des événements et de l’avenir du Brésil.

Valéry

5 thoughts on “Brésil

  1. Merci de nous faire voyager et rêver!
    Ça fait beaucoup de bien, d’autant qu’ici le soleil ne fait plus du tout partie du paysage!
    Bon voyage vers le Bresil!
    À bientôt
    Aline

  2. Nous vous souhaitons une bonne installation au Brésil et allons commencer à suivre sérieusement votre voyage.
    Nous vous envoyons pleins de bises à partager .

  3. Merci pour vos encouragements. La première journée est très calme après avoir passé une nuit dans l’avion. Les 3 filles dorment.
    Valéry

  4. Vous découvrez un nouveau pays, différent et riche en découvertes. Valéry va maintenant prendre la parole dans la langue du pays.

    On attend la suite avec grand intérêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *