Pourquoi?

Voilà une série de questions qui pourraient vous traverser l’esprit sur notre choix de parti 6 mois en famille à travers l’Amérique du Sud et l’Océanie.

  • Pourquoi partir ?
  • Pourquoi avec nos enfants?
  • Pourquoi 6 mois?
  • Pourquoi maintenant?
  • Pourquoi ces pays?
  • Pourquoi cet ordre?

Les quatre premières questions sont imbriquées en fait. Je travaille au Luxembourg et l’Etat luxembourgeois dans une volonté de partage familial propose (ce que la France devrait imiter) aux parents de prendre 6 mois de congé parental à temps plein ou un an à temps partiel pour chacun des parents avant les 5 ans de l’enfant, avec les restrictions présentées à l’adresse suivante : http://www.cnpf.lu/conge-parental/. En résumé, je pouvais le prendre pour Salomé, notre aînée, avant ses 5 ans. Depuis que Salomé est née, j’ai eu connaissance de cette possibilité et mon envie de voyager s’est traduite dans mon esprit par un grand voyage en famille (à l’époque à trois) pendant ces 6 mois. A la naissance de Marie-Lou, l’idée a germé que ce voyage pourrait durer 12 mois (deux congés parentaux à la suite, ce qui est tout à fait possible). Mais après réflexion (grandement aidée par Steph, la réfléchie), 12 mois c’est long et 6 mois, c’est déjà suffisant avec deux enfants en bas âge 24h/24 !!!

Nous nous rendons compte de la grande chance de pouvoir profiter de nos filles pendant 6 mois et partir avec elles est la cerise sur le gâteau.

 

Concernant les deux dernières questions, le choix des pays a été élaboré après de longues discussions entre Stéphanie et moi. Les critères étaient multiples:

  • tout simplement, ces pays nous donnaient envie de les visiter et nous ne les connaissions pas,
  • nous connaissions des amis sur place (Nouvelle Zélande),
  • le climat était trop défavorable pendant nos grandes vacances (les grandes vacances d’une enseignante),
  • nous voulions une alternance entre pays en voie de développement (authenticité, simplicité, dépaysement, coût de la vie) et pays développés (rassurants),
  • nous voulions également une alternance entre villes (patrimoine culturel) et campagnes (randonnée, paysage).

Valéry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *