3) Punta Arenas et environs

PUERTO NATALES

Ecrit le 10 novembre 2014

Quelques mots sur cette ville portuaire où nous avons fait étape en allant d’El Calafate vers Punta Arenas, la destination la plus australe de tout notre voyage.

Nous avons quitté El Calafate en traversant des paysages de steppe et nous avons eu la chance d’apercevoir en dehors des moutons, des groupes de guanacos, ces lamas sauvages de la steppe argentine mais aussi des nandous de Darwin. Ces volatiles, cousins de l’autruche, paissaient tranquillement au milieu des moutons.

DSC02968

Après le passage de frontière (toujours stressant car il existe des restrictions sévères à l’entrée du territoire chilien), nous sommes arrivés à Puerto Natales, lieu d’arrivée des ferries en provenance de Puerto Montt. Du port, on aperçoit des fjords qui baignent dans le Pacifique.

DSC02983

La latitude est d’environ 51° sud, ce qui correspond aux Pays-Bas mais avec un climat correspondant plutôt à celui de la Norvège, plus au Nord, avec en général moins de 15°C l’été et autour de 0°C l’hiver. Au solstice d’été, les nuits sont de 6 heures et donc de 18 heures au solstice d’hiver. On a du mal à s’imaginer vivre en hiver !

DSC02973

Les photos montrent ce village typique chilien.

DSC02990

DSC02988

Stéphanie et Valéry

 

EL ESTRECHO DE MAGALLANES (le détroit de Magellan)

Ecrit le 10 novembre 2014

Valéry rêvait d’arriver dans ce lieu mythique du détroit de Magellan, mais en fait qu’est-ce que c’est ?

Ce détroit est un bras de mer qui relie les deux océans, Atlantique et Pacifique, entre le continent sud-américain et la Terre de feu. Cette île est connue en France par sa ville principale, Ushuaia.

On ne compte plus le nombre de naufrages qui ont eu lieu dans ce secteur. Il faut dire que les vents sont très violents dans le secteur. Peut-être les 40ème rugissants et les 50ème hurlants vous disent-ils quelque chose ?

C’est Ferdinand de Magellan qui, le premier, a découvert ce passage en 1520 à bord de son navire Victoria, les 3 autres navires de sa flotte ayant coulé.

DSC03007

DSC03090

Depuis, d’autres navigateurs ont emprunté ce corridor, ce qui permet d’éviter le Cap Horn, plus au sud du continent, et plus dangereux. Dumont d’Urville, La Pérouse, et d’autres illustres navigateurs l’ont franchi dans leurs expéditions en Patagonie ou au pôle Sud.

Punta Arenas a été créée sur le détroit de Magellan afin d’en faire une base pour les expéditions plus australes. Cette ville a à peine moins de 200 ans.

Son musée maritime et naval évoque bien cette histoire. Il présente en plus les phares de cette côte australe et une reconstitution ludique d’un navire avec le gouvernail, la salle des cartes, les salles de radio et de météorologie. Les filles ont adoré !

DSC03008

Stéphanie et Valéry

 

LA RESERVE FORESTIERE DE LA REGION DE MAGELLAN- CHILI ANTARCTIQUE.

Ecrit le 11 novembre 2014

Punta Arenas est la capitale de la province la plus australe du Chili, dite de Magellan et de Chili Antarctique. Pas étonnant donc qu’on y ressente un tel froid ! Les rues de la ville sont balayées par des rafales de vent froid parfois violentes.

DSC03015

Dans une seule journée, on peut connaître tous les temps : soleil, pluie et vent. Je me demande encore comment les Chiliens de cette région peuvent endurer de telles conditions et un tel climat, avec des amplitudes de températures faibles entre été et hiver ( 10 °C ) et surtout des températures « fraîches » toute l’année, entre 2°C en moyenne l’hiver et 12°C l’été !

C’est sûr, il faut une sacrée constitution et un sacré mental pour supporter l’âpreté de cette nature !

Dans ces conditions, les espèces végétales et animales adaptées à ce milieu, sont très spécifiques. C’est ce que nous avons découvert à la réserve forestière de Magellan, à 8 km à l’ouest de Punta Arenas.

Un joli sentier nous emmène à travers un parterre de calunes, de calafates, de groseillers sauvages et de myrtilliers.

DSC03029

DSC02941

DSC03055

DSC03057

Tiens ! On se croirait presque dans les Vosges, sans compter que la forêt compte quelques résineux mais surtout des espèces d’arbres dits Nothofagus, de la famille des hêtres. Cependant, si on reconnaît bien la forme de notre feuille de hêtre, elle est bien plus petite dans cette région ( 1 à 4 cm de large ), pour se protéger du froid, naturellement.

La présence d’humidité dans l’air est bien flagrante ! Et la forme des arbres de cette forêt primitive est quelque peu inquiétante !

DSC03039

Du côté des espèces animales, on trouve de nombreux oiseaux comme des rapaces mais aussi des renards ( zorros ), des lièvres et des chingas (espèce de mouflettes).

Au bout du sentier, on accède à un mirador qui offre une vue sympa sur le détroit de Magellan et sur Punta Arenas.

DSC03052

Stéphanie

 

QUELQUES VUES AUSTRALES DU CONTINENT SUDAMERICAIN

Erit le 11 novembre 2014

Tout au sud de Punta Arenas se trouve une route qui mène à la pointe la plus méridionale du continent, le Cap Froward. Il n’est pas accessible aux voitures.

Le parcours offre une vue sur la Terre de feu mais aussi sur d’autres îles et secteurs marins extrêmement sauvages et protégés. La plupart sont des parcs nationaux ou des réserves marines, ce qui en font un des endroits les moins pollués de la planète.

DSC03072_petit

DSC03065

DSC03075

DSC03078

On peut y rencontrer une avifaune importante et des animaux marins tels des baleines ou des manchots empereurs. Nous n’avons, hélas, pas eu l’opportunité d’en voir cette fois-ci… car trop difficile à réaliser avec les filles.

Stéphanie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *