5) Santiago

PREMIERES IMPRESSIONS SUR SANTIAGO

Ecrit le 16 novembre 2014

Santiago est notre dernière étape de notre circuit en Amérique du Sud. Nous y resterons une semaine. Nous sommes logés dans le quartier Providencia, un quartier moderne et tranquille. Nous sommes surpris de la modernité de cette capitale sud américaine qui tranche avec celles que nous avons découvertes auparavant. Il existe par exemple de très grands centres commerciaux, à l’américaine (type mall).

Il fait près de 30°C, ce qui contraste aussi avec les températures de Punta Arenas ! Il faut dire que la ville est située sur un plateau de 500m d’altitude, au pied des Andes.

Il fait bon flâner dans les nombreux parcs entretenus de la ville, le long du rio Mapocho qui draine des eaux beige, chargées des sédiments des Andes. DSC03379

Côté culture, il y a de nombreuses œuvres d’art dans les parcs municipaux (quartier Providencia),

DSC03272

DSC03273

des peintures murales ou des mosaïques sur les murs des maisons du quartier Bellavista.

DSC03330

La ville possède également un très grand nombre de musée d’arts parmi lesquels le musée des Beaux Arts et le musée d’Art contemporain que nous avons visités.

DSC03279

Bref, on a l’impression de se sentir chez nous ici.

Stéphanie et Valéry

 

LA PELUQUERIA FRANCESA

Ecrit le 20 novembre 2014

Avant le départ pour l’Océanie, il nous fallait nous occuper de notre tignasse ! Pour cette raison, nous sommes allés à la Peluqueria Francesa, un salon de coiffure de Santiago à la mode parisienne du milieu du siècle dernier.

DSC03306

DSC03307

DSC03313

DSC03315

Voilà plus de deux mois et demi que nous avions ce projet, après la lecture d’un article de magazine du vol Quito-Sao Paulo.

Mais au fait pourquoi ce style ? Le fondateur est un Français, Emile Lavaud Lamotte, qui a émigré au Chili et dont la descendance est aujourd’hui encore propriétaire des lieux.

Nous avons été charmés et surpris par ce style rétro, un peu foutrac de ce salon de coiffure qui tranche avec ceux que nous connaissons chez nous. Nous sommes passés entre les mains d’un coiffeur averti, presque aussi ancien que les locaux et qui s’appliquait avec sérieux.

Juste à côté du salon de coiffure, un restaurant du même nom a vu le jour il y a une quarantaine d’années, probablement dans la maison familiale. C’est un vrai petit musée avec des pièces très anciennes comme un tricycle en bois, un vieux téléphone public, de vieilles affiches, et de nombreux tableaux représentant pour la plupart la vie parisienne.

Au menu figuraient quelques plats français comme le coq au vin, des crêpes salées, des profiteroles, etc.

DSC03321

C’est donc par de la cuisine française que nous finissons notre séjour au Chili !

Stéphanie et Valéry

 

LOS MERCADOS DE SANTIAGO (les marchés de Santiago)

Ecrit le 20 novembre 2014

Au Chili, on trouve une grande variété d’aliments comme les poissons, les fruits de mer, les fruits et les légumes. Leurs prix sont souvent abordables et leur qualité est irréprochable.

Au marché aux poissons du Mercado Central, des crieurs abordent les futurs clients en proposant du congre, du merlu, du saumon et un grand nombre de poissons dont on ne connait pas le nom en français. Côté fruits de mer, on peut trouver des moules, des amandes de mer, ou encore des coquilles Saint Jacques à un prix imbattable.

DSC03287 DSC03285

Non loin de là, le marché de Vega Central recèle de nombreux produits de saison comme les cerises, les fraises et les asperges. Il ne vous a pas échappé qu’on est en plein milieu du printemps par ici !

DSC03297

DSC03294

Stéphanie et Valéry

One thought on “5) Santiago

  1. Vos photos nous font saliver, c’est le Chili ou le pays de cocagne ? nous devons nous résigner à attendre 6 mois pour déguster ces fraises et ces cerises si alléchantes.
    Nous admirons Salomé qui prête si calmement sa belle chevelure dorée aux peignes de l’artiste franco-chilien.
    Bon séjour en Océanie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *